mars 13, 2024

Qu’est-ce qu’une plateforme de données et pourquoi votre entreprise en a besoin ?

Reading time about 9 min
Plateforme de données

Le volume de données que gère votre entreprise est amené à doubler tous les 2 ans… Et rien ne laisse présager que cette croissance à vitesse grand V devrait ralentir dans un futur proche (bien au contraire) !

Une plateforme de données est donc une solution indispensable pour tirer le meilleur parti de la data qu’a collecté votre entreprise. S’il existe plusieurs outils pour gérer un ou plusieurs aspects de votre puzzle de données clients, une plateforme de données complète vous assurera une gestion de bout en bout. 

Mais quelles sont les fonctionnalités que doit offrir une plateforme de données pour remplir pleinement sa mission ?

👉 Dans cet article, on vous explique les différentes couches qui la composent ainsi que les principaux facteurs à prendre en considération au moment de choisir votre solution. 

🤔 Qu’est-ce qu’une plateforme de données ?

Pour une entreprise “data oriented” (dont les décisions reposent sur l’analyse qualitative et quantitative de données), utiliser une plateforme de données est donc indispensable. C’est un outil unique qui permet d’agréger, opérationnaliser et démocratiser l’accès à la data à l’échelle de l’organisation. 

Cet outil s’inscrit donc pleinement dans ce que l’on appelle la stratégie de données. Cette dernière décrit la façon dont votre entreprise collecte, stocke, sécurise, gère, analyse et partage sa data client. Mais surtout comment elle exploite ces informations pour atteindre ses objectifs commerciaux. 

Chaque entreprise a une stratégie de données unique, mais elle inclut le plus souvent la façon dont l’entreprise va s’appuyer sur ses données pour booster ses performances, notamment en opérant les changements opérationnels qui lui permettront de maximiser la valeur de ces informations. 

Plateforme de données vs plateforme de données client

Les plateformes de données sont souvent confondues avec les customer-data platforms (CDP ou plateformes de données client). Or vous l’aurez compris, il s’agit de deux outils sensiblement différents puisque la première ne se limite pas à un type ou une source de données en particulier. 

Les plateformes de données sont en effet constituées de données provenant de diverses sources. Leur principale raison d’être est d’offrir à l’organisation une source unifiée de vérité sur les comportements de ses clients (comme le ferait un bon CRM), mais aussi sur tous les autres aspects opérationnels de l’entreprise (approvisionnement, finance, gestion des partenariats, RH, etc.).

⚙️ Les principales couches d’une plateforme de données efficace 

Une plateforme de données se constitue donc d’une suite complète de services facilitant le traitement des données sur l’ensemble de leur cycle de vie (de leur collecte à leur suppression, en passant par leur traitement et leur analyse prédictive). 

Afin d’y voir plus clair dans les outils et fonctionnalités que doit proposer votre future plateforme de données, voici les 6 couches dont vous aurez besoin. 

1. Le stockage et traitement des données

La première couche de votre plateforme de données concerne le stockage et le traitement de la data. Sa principale mission est en effet de vous offrir un espace unique sur lequel vous pourrez stocker vos données (clients et opérationnelles) et les traiter avant qu’elles ne soient analysées et alimentent votre prise de décisions. 

C’est un aspect crucial pour les entreprises, en particulier lorsqu’elles commencent à traiter de gros volumes de données (on parle aussi de Big Data) et qu’elles doivent les conserver sur une longue période. On pense par exemple à des secteurs d’activité qui génèrent énormément de data comme l’iot (ou Internet des objets)

On voit ainsi de plus en plus de plateformes de données migrer vers le cloud pour ces deux raisons. Mais les autres solutions de stockage de données les plus populaires sont aussi les data warehouses (ou entrepôt de données) et data lakes (lac de données).  

2. L’agrégation des données 

La grande majorité des plateformes de données modernes facilitent également l’agrégation de données (structurées et non structurées) provenant de différentes sources et leur intégration d’un système à l’autre. 

Tout l’intérêt est de permettre à votre entreprise de pouvoir facilement transférer des jeux de données d’un espace de stockage à un autre et de les intégrer facilement d’un emplacement à l’autre sans avoir recours à des pipelines de données complexes. 

3. La transformation et la modélisation des données 

La transformation et la modélisation sont deux processus différents mais qui permettent d’obtenir le même résultat : préparer les données dont vous disposez à leur analyse et les rendre donc plus opérationnelles. 

On peut prendre l’exemple de la fonctionnalité Data Form offerte par la plateforme de données Google Cloud. Cette dernière permet aux entreprises de transformer leurs données brutes, extraites d’un data warehouse, par exemple, en une information utilisable par un outil de Business Intelligence (BI) et d’analyse. 

4. Le business Intelligence et l’analyse de données 

Ce qui nous amène à la 4e couche que doit posséder votre plateforme de données. Après avoir été collectées, transformées et stockées au sein de votre plateforme de données, ces dernières doivent alimenter votre prise de décision. 

Les outils de BI et d’analytique vous permettent concrètement de transformer des données brutes en des résumés exhaustifs et des visuels que vous pouvez transmettre à vos équipes et utiliser pour piloter vos opérations. 

C’est d’ailleurs cette couche finale que les utilisateurs qui ne sont pas spécialisés dans la science des données (data scientists, engineers, etc.) connaîtront le mieux de votre solution. Elle rend en effet une information jusque-là difficile à appréhender intelligible par tous et donc exploitable. 

On parle aussi de Data Visualisation : soit la capacité de transformer un tableur excel de données en des graphiques et analyses visuelles, disponibles en libre-service à tous les membres de l’équipe. 

5. L’observabilité des données 

Aucune plateforme de données n’est complète sans cette fonction d’observabilité des données. C’est elle qui donne aux équipes une vue globale de la fiabilité et qualité des données de l’entreprise sur 5 critères clés : 

  • La fraîcheur : les données sont-elles récentes ? À quand remonte la dernière fois qu’elles ont été générées ? 
  • La distribution : les données se situent-elles dans les plages acceptées ? Sont-elles correctement formatées ? Complètes ?
  • Le volume : toutes les données sont-elles arrivées sur la plateforme ?
  • Le schéma : quel est le schéma de données appliqué et a-t-il été modifié ?
  • La lignée : pour un actif de données donné, quels sont les silos en amont et les actifs en aval qui sont impactés ? Qui sont les personnes qui génèrent ces données et qui s’appuient sur elles pour prendre des décisions ?

6. La gouvernance des données

Pour finir, la gouvernance des données est le processus décisionnel qui permet aux organisations de choisir qui a accès aux données, quelles sont les datas sensibles dont la disponibilité doit-être limitée, etc. 

En effet, certaines données peuvent être uniquement pertinentes pour un service spécifique de votre entreprise. De la même manière, certaines informations peuvent être sensibles et ne devraient donc être accessibles qu’à un nombre limité de personnes au sein de vos équipes. 

✅ Quels sont les avantages d’une plateforme de données d’entreprise ? 

Le principal avantage d’une plateforme de données d’entreprise est de vous offrir un référentiel commun sur lequel vous allez pouvoir centraliser et standardiser l’ensemble des données collectées par votre organisation. Plutôt que de dépendre de plusieurs logiciels (pour vos données clients, logistiques, financières, etc.), vous n’utilisez qu’une solution unique. 

Cela implique non seulement une gestion de votre stack technologique simplifié, puisque tout se fait au même endroit et n’est pas réparti sur plusieurs services. Mais cette vue d’ensemble est aussi extrêmement précieuse pour prendre de meilleures décisions et booster la rentabilité de votre entreprise

Prenons un exemple : lorsque vous concevez une campagne marketing, les principales données que vous êtes amenées à utiliser sont vos données clients. Elles vous permettent de segmenter votre audience, d’utiliser les canaux les plus pertinents, de mieux calibrer votre proposition de vente, etc. 

Mais grâce à votre plateforme de données, vous pouvez aussi optimiser votre campagne marketing sur les réseaux sociaux en tenant compte de vos données opérationnelles. Vous intégrez dans l’équation le budget prévisionnel de votre entreprise, et donc les moyens que vous pouvez y allouer. Mais aussi l’état de vos stocks pour que vous soyez assuré de pouvoir répondre à la demande de votre marché, etc. 

Pour résumer, une plateforme de données d’entreprise vous permet de pouvoir intégrer à votre prise de décision n’importe quel type de données, quelle que soit leur nature, leur source, leur volume, etc. Le tout avec un degré de rapidité et de fiabilité indispensables pour que vous puissiez compter sur des informations exploitables en temps réel. 

🚀 6 critères pour bien choisir sa plateforme de données 

Pour choisir la bonne plateforme de données pour son entreprise, il est important de prendre en compte différents facteurs : 

  1. Plateforme locale, cloud ou hybride. Il s’agit ici de déterminer si votre plateforme de données sera hébergée physiquement dans vos locaux ou sur le cloud. La seconde solution vous offre une plus grande flexibilité et agilité dans la gestion de vos données, en plus d’être plus accessible sur le plan financier. 
  2. L’évolutivité. Le volume de données qu’est amenée à stocker et traiter votre entreprise peut rapidement augmenter. Votre plateforme de données doit s’adapter à votre croissance, aussi bien en ce qui concerne la capacité de ses entrepôts, mais aussi de sa tarification. 
  3. La flexibilité. Les profils d’utilisateurs de votre plateforme de données sont très variés, de même que les scénarios dans lesquels vous allez vous en servir. Votre solution doit donc offrir un large écosystème d’applications, extensions et intégrations afin de s’adapter à vos besoins.
  4. La facilité d’utilisation. Il y a de fortes chances pour que vos équipes ne soient pas des professionnels de la data. Votre outil doit donc être convivial et ne nécessiter qu’une courbe d’apprentissage minime si vous ne voulez pas qu’il soit complètement ignoré par vos employés.
  5. Les capacités d’automatisation. Si vous devez gérer de gros volumes de données, il est indispensable de pouvoir compter sur des outils de machine learning (ML) et d’intelligence artificielle (IA) pour simplifier le traitement et l’analyse de votre data.
  6. La sécurité des données et la conformité au RGPD. Votre entreprise doit en effet garantir la protection des données de ses clients et se prémunir contre d’éventuelles fuites. 

Face à un choix toujours plus important de plateformes de données disponibles, tenez compte de vos objectifs pour vous tourner vers un outil qui répondra à vos besoins sans compliquer la vie de vos équipes. Commencez par un outil facile à prendre en main et encouragez progressivement la mise en place d’une culture des données qui rendra votre entreprise plus efficace, et donc plus rentable !

La newsletter marketing Brevo
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les meilleures astuces marketing digital, chaque premier mardi du mois.
* Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Ready to grow with Brevo?

Get the tools you need to reach your customers and grow your business.

Sign up free