avril 29, 2022

Désabonnement newsletter : comment baisser votre taux de désinscription

Temps de lecture : environ 7 min
Désabonnement Newsletter

Savoir se désabonner d’une newsletter est nécessaire pour qui veut survivre sur le web sans crouler sous les emails indésirables. Mais c’est aussi un problème pour les marketeurs qui veulent limiter leur taux de désabonnement. 

Vous connaissez sans doute le problème : votre boîte de réception déborde de newsletters auxquelles vous avez souscrit, mais qui ne vous intéressent plus vraiment. 

Heureusement, il est aujourd’hui assez simple de se désabonner d’une newsletter en quelques clics (ou un clic unique normalement). 

Mais cela pose quelques problèmes aux marques et entrepreneurs qui envoient des newsletters – car pour eux, un haut taux de désabonnement peut mettre en danger leur activité.

👉 Dans cet article, apprenez tout ce qu’il faut savoir sur les désabonnements newsletter : comment nettoyer votre boîte de réception et comment limiter votre taux de désabonnement si vous êtes un marketeur.

🧐 Comment se désabonner d’une newsletter ?

Votre boîte de réception déborde et vous voulez vous désinscrire de certaines newsletters que vous ne lisez plus ?

En 2022, vous désinscrire d’une newsletter est normalement très simple. Au plus tard depuis le RGPD, il est obligatoire d’inclure un lien de désabonnement dans un emailing. 

Pour vous désabonner d’une newsletter, il vous suffit donc de cliquer sur ce lien de désinscription, généralement situé en bas de l’email.

Malheureusement, certains marketeurs sans scrupules cherchent encore à dissimuler autant que possible le lien de désabonnement dans leurs emails publicitaires. Si vous avez ce problème, il existe d’autres solutions pour vous désabonner d’une newsletter. 

Vous pouvez par exemple répondre au mail avec un message comme “Stop”. Si vous utilisez Gmail, vous pouvez aussi vous désabonner en cliquant ce petit lien proposé par Google en haut de l’email :

Désabonnement Newsletter

Et si vous continuez à recevoir des newsletters indésirables après votre désinscription, n’hésitez pas à déposer une plainte auprès de la CNIL !

🔎 Les principales raisons de désabonnement et comment optimiser vos newsletters 

Se désabonner d’une newsletter est simple et nous vous conseillons de prendre parfois le temps de nettoyer votre boîte mail pour n’obtenir que des newsletters qui vous intéressent vraiment. 

Mais si vous envoyez vous-même des newsletters, un haut taux de désabonnement peut être un gros problème. 

Heureusement, les raisons données par les destinataires mécontents peuvent souvent aider à corriger les erreurs et  à optimiser ses campagnes à l’avenir. 

Voici les principales raisons de désinscription rencontrés selon un sondage réalisé par Brevo :

1️« Manque d’intérêt / plus besoin »

Parfois, vos clients changent d’avis ou d’intérêt et ne désirent plus recevoir vos newsletters.

Cela peut être parce qu’ils changent de position dans leur entreprise, parce qu’ils ont acheté les produits dont ils avaient besoin ou simplement parce qu’ils se sont inscrits par erreur. 

De tels désabonnements sont complètement normaux et ne devraient pas vous inquiéter. En tant qu’email marketeur, ils ont généralement peu d’influence sur votre travail. 

Au contraire, vous devriez encourager ces destinataires à se désabonner, car si vous continuez à envoyer des newsletters à des gens qui ne désirent pas les recevoir, vous allez faire baisser votre taux de clics et perdre de l’argent.

Donnez donc toujours la possibilité à vos contacts de se désinscrire des newsletters en un seul clic.

2️ – « Spam / Jamais inscrit à la newsletter »

Il peut arriver d’envoyer des emails à des contacts qui ne désirent pas les recevoir.

Dans ce cas, il est important de vérifier comment vous avez obtenu vos adresses. Les avez-vous acheté ? Avez-vous mis en place un processus d’inscription double opt-in? 

Si vos newsletters ont été marquées comme spam, il est aussi important de réexaminer la façon dont vous vous adressez à vos clients. Le signalement comme spammeur a un impact négatif sur votre réputation d’expéditeur et peut vous mener sur une blocklist – la catastrophe pour un email marketeur. 

Insérez toujours un lien de désabonnement bien visible : cela vous évitera d’être marqué comme spammeur et est obligatoire depuis 2018. Assurez-vous aussi de ne jamais acheter de liste de diffusion email. Collectez plutôt vos adresses grâce à des formulaires d’inscription double opt-in.

3️« Boîte aux lettres pleine »

Si la boîte aux lettres de vos destinataires est trop pleine, votre newsletter peut rapidement se perdre dans la masse. 

Il faut alors convaincre vos destinataires avec un contenu pertinent et individualisé, de façon à vous démarquer de la concurrence. 

La fréquence de diffusion de votre newsletter joue également un rôle. Donnez à vos destinataires la possibilité de décider eux-mêmes de la fréquence de réception de la newsletter – à l’aide d’un sondage ou d’un formulaire.

4️ « La newsletter arrive trop fréquemment »

Le flot de courriels indésirables est devenu un problème connu de tous.

Si les gens se sentent agacés par des newsletters trop fréquentes ou un trop grand nombre de mails, la relation client souffre et les désabonnements augmentent. 

Par conséquent, envoyez toujours vos newsletters uniquement lorsque vous avez récolté suffisamment d’informations sur vos clients pour savoir ce qu’ils attendent de vous. De plus, la fréquence de la newsletter devrait correspondre au type de produit offert – par exemple, presque personne ne veut être informé chaque semaine de produits qui sont principalement achetés comme cadeaux exclusifs en de rares occasions (anniversaire, fêtes, etc.). 

Encore une fois, il est logique de laisser les destinataires choisir eux-mêmes à quelle fréquence ils veulent recevoir votre lettre d’information.

5️ « Le contenu n’est pas pertinent »

De nombreuses newsletters ne sont toujours pas adaptées aux intérêts spécifiques des destinataires. 

Si vous envoyez une même offre indifférenciée à tous les clients, il n’y a aucune raison d’être surpris de taux de désabonnement élevés. 

Au lieu d’envoyer des emails de masse impersonnels, segmentez vos listes de contacts et personnalisés vos messages.

Ainsi, vous pouvez fournir de vraies offres pertinentes qui répondent aux besoins précis de vos clients. N’oubliez pas qu’en fonction de l’âge, de la civilité ou du comportement d’achat, vous pouvez déjà déterminer des différences entre les attentes de vos clients. 

N’hésitez pas non plus à leur demander directement quel type de contenu ils désirent recevoir.

🚀 Comment réduire votre taux de désabonnement newsletter

Voyons maintenant quelques astuces simples pour réduire votre taux de désabonnement.

Nous avons déjà vu quelques pistes pour réduire vos désinscriptions lors de la création de vos newsletters à la section précédente. Récapitulons : 

  • Proposez du contenu de qualité. Cela peut paraître évident, mais il est important de proposer à vos contacts du contenu avec de la réelle valeur ajoutée. Utilisez vos newsletters pour envoyer des bons d’achat, des informations produit pertinentes ou des articles qui vont vraiment intéresser vos destinataires. Ne sous-estimez pas l’importance de votre newsletter : prenez le temps de développer une stratégie email marketing efficace. Vous pouvez aussi demander directement à vos contacts quels types de contenus ils désirent recevoir – par exemple en leur envoyant un sondage. 
  • Personnalisez vos newsletters. Afin de proposer du contenu pertinent à vos contacts, vous devez leur envoyer des newsletters individualisées répondant à leurs besoins. Avec un logiciel comme Brevo, vous pouvez personnaliser de nombreux éléments de votre courrier électronique – du nom et prénom jusqu’au contenu du mail, adapté en fonction de leur comportement d’achat, par exemple. 
  • Ajustez votre fréquence d’envoi. Nous l’avons vu, il ne sert à rien de bombarder vos destinataires avec des newsletters. En général, une fréquence mensuelle sera bien suffisante. Bien sûr, vous pouvez envoyer plus souvent si vous avez une raison de le faire – mais envisagez de demander d’abord à vos contacts combien de newsletters ils désirent recevoir. Vous pouvez aussi créer plusieurs newsletters : par exemple une newsletter mensuelle avec vos offres principales, et une newsletter hebdomadaire avec plus d’offres et d’informations. Dans votre formulaire d’inscription, vous pouvez donner à vos lecteurs le choix de la newsletter à laquelle ils veulent s’inscrire. 
  • Créez une page de destination après désabonnement. Une fois que vos lecteurs cliquent sur le lien de désabonnement, vous pouvez les renvoyer vers une page de destination. C’est l’occasion d’y inclure un sondage leur demandant pourquoi ils ne sont plus intéressés par vos contenus… et ainsi améliorer ceux-ci par la suite. Attention, le désabonnement doit avoir lieu dès le clic sur le lien et non pas sur la page d’atterissage !

Si vous avez besoin de plus de conseils pour réduire votre taux de désabonnement, n’hésitez pas à suivre notre blog. Nous y publions régulièrement des articles et guides avec les meilleurs stratégies pour optimiser vos newsletters !

Pour aller plus loin – Découvrez des exemples de newsletters pour trouver de l’inspiration et diminuer votre taux de désabonnement :

Prêt à aller plus haut avec Brevo ?

Tous les outils dont vous avez besoin pour communiquer avec vos clients et développer votre entreprise.

Gratuit. Inscrivez-vous !